[Terra Incognita 2016] Cartes postales sonores

Terra Incognita, c’est avant tout une histoire de famille. À commencer par Steven, le fils qui a eu l’idée il y a 7 ans de faire venir des groupes dans la ferme familiale de l’Arterie à Carelles (Mayenne). Les parents, ensuite, qui suivront son délire en l’accompagnant, entre autres, dans la logistique et les décors. Terra Incognita, c’est aussi une histoire d’équilibre. Savoir surprendre par sa programmation, plaire à un grand nombre tout en restant petit mais reconnu, être familial. C’est une organisation de pro menée par les 110 bénévoles durant tout le week-end et bien au delà. Terra Incognita, c’est ce mix de bonnes choses, sans oublier la joyeuse ambiance du camping le samedi après-midi.

Carelles a donc connu son plus beau week-end les 19 et 20 août derniers avec ces 1400 personnes amassées dans la ferme familiale, le tout dans une convivialité devenue rare dans le monde des festivals. Comment est né le festival ? Pourquoi Terra Incognita ? L’ambiance du camping ? LDC te fait revivre la 6ème édition de Terra Incognita à travers ces cartes postales sonores. [REPORT]

(Impossible d’utiliser le lecteur avec Safari ? Utiliser Google Chrome)

Terra affiche

 

Steven, créateur du festival nous parle des débuts de Terra Incognita, son déroulement et de la programmation 2016.

IMGP94902

Le samedi après-midi figure comme l’un des moments forts du festival. L’espace éphémère créé sur le camping comprend un p’tit dèj, le bar et un barbecue. Un lieu animé par l’habituel blind test.

Les gagnants du blind test 2016…

IMGP94072

Nouveauté cette année : La bataille de lèvres synchronisées avec la présence des Spice Girls…

IMGP9421redim

La Mayenne, Terre perdue peut-être, mais certains viennent du bout du monde…

IMGP9417redim

Le propriétaire de la ferme, ici en bleu…

IMGP9434redim

Près du parking, un groupe nous interpelle. Musique à fond, parties de palets…La caravane fout l’ambiance…

IMGP9430redim

Le point fort : La Queue de Charue sur le site, enfin de la bonne bière dans un festival. Sans compter la bière de Montflours.

Le flop : La chute de Madonna en plein playback qui lui vaudra un p’tit tour aux urgences mais aussi la victoire du concours de lèvres synchronisées.

Les balles musicales : La grosse énergie de Sarah W Papsun, les guitares tourmentées de Rendez-Vous et la générosité du jeune collectif techno Ça Dégomme ! (Pour ne citer qu’eux)

Le lieu : La Black Box située dans cette magnifique grange. Une scène accompagnée d’un visu agréable.

Le point encore plus fort : Le soleil qui était de la partie quasiment tout le week-end (quasiment !)


Credits Photos by le pere ubu : Tu peux retrouver toutes ces photos par ici

 

Jonas & Vincent

About the author

Jokas

View all posts