[Festival] Au Foin De La Rue : Amitiés et Guinguette !

Les 7 et 8 juillet prochain aura lieu le festival Au Foin De La Rue à Saint-Denis-De-Gastines. Nous y étions en 2007 pour applaudir Mano Solo, la voix tremblante, assis dans ce fauteuil rouge au milieu de la scène. Nous étions également présents pour la 10ème édition, impatients dans les bouchons entre Ernée et Saint Denis pour kiffer sur IAM. Le concert d’Israël Vibration de 2005 n’est pas un secret pour nous et l’espace guinguette nous rend enthousiaste chaque année… Bref, C’est parti pour la 18ème édition !

Amitiés et accessible à tous

Les Foins De La Rue, c’est une ambiance familiale, où tout le monde connait tout le monde. Peu importe comment tu t’y rends et quoi qu’il advienne, tu repartiras de ce festival comblé et rempli de souvenirs de copains, accompli d’une mission quasi indispensable en terre mayennaise. Et c’est certainement ça qu’il faut retenir. Une atmosphère qui montre à quel point l’organisation et la programmation est parfaitement ficelée. 18 ans, ça forme une équipe, un village aussi. Si bien que c’est toute la petite ville de Saint-Denis-De-Gastines qui est au petit soin pour les 20 000 festivaliers qui débarquent chaque année. Autre point à signaler, le festival se veut accessible à tous et se donne les moyens de le faire. Des concerts en chant-signés, une application à destination des personnes sourdes et malentendantes et des bénévoles sensibilisés à l’accès pour tous.

La programmation 2017

Comment ne pas présenter la programmation d’Au Foin De La Rue sans évoquer l’espace Guinguette. Cet énorme tonneau fait partie intégrante de la décoration du festival, qui chaque année mise gros à ce sujet. Ce tonneau-bar déversant des litres de pinard endiablant les concerts tous aussi festifs les uns que les autres. Johnny Montreuil, No Border Systema ou encore Molotov Brother. Guirlandes, accordéon, vin rouge et saucisson, certains ne sortent jamais de cet endroit durant tout le week-end et on les comprend.
Un retour aux sources avec Soviet Suprem formé de R-Wan, membre de Java et de Toma Feterman, chanteur de La Caravane Passe. Un Air de Famille sera sur la scène A le samedi soir. Ce groupe éphémère qui comprend les Ogres de Barback et les Hurlements de Léo, pour le plus grand plaisir des nostalgiques. Côté électro, Wax Taylor, N’to & J.Pastor, Puppetmasatz ou encore Deluxe. Le reggae est aussi représenté avec Protoje. Les turcs de BabaZula nous préparent un sacré voyage et Foreign Beggars, aussi, embrasera le chapiteau des Foins.
Cette année, le coup de projecteur se tourne vers la Colombie et plus généralement l’Amérique du Sud. Le Chapiteau du festival accueillera des artistes comme Crew Peligrosos et son hip hop latino. Les percussions électriques d’Alibombo mais aussi El Freaky.

Si tu penses passer un festival en bouffant de la m****, être entouré de grillage métallique qui te plonge dans une ambiance froide et impersonnelle, ce n’est pas au Foin De La Rue que tu devras être. La décoration joue un rôle majeur, tout comme l’art de rue qui anime le festival durant tout le week-end. Et cette soupe à l’oignon à 2h du mat’ ? Des souvenirs, aux Foins, on en a un paquet à raconter, alors fais nous confiance, et file à Saint-Denis-De-Gastines les 7 et 8 juillet prochain, LDC se charge du SAV. Bon festival !

La programmation complète :

Site web du festival : http://www.aufoindelarue.com/

About the author

Jokas

View all posts